Dernieres Nouvelles

L’aquarium de Paris

Mercredi 04 mars, Thierry et Charlène ont organisé une petite sortie bien sympathique. Cette fois, il s’agissait au détour d’une visite ludique de stimuler deux de nos sens, la vue et le toucher. Pour ce faire, direction l’aquarium de Paris, dans les jardins du Trocadéro.

Mesdames Mandin, Collin et Zenou ont donc pu vivre une expérience sensationnelle dans un décor digne des parcs d’attractions. La visite est conçue comme une grande balade qui permet aux visiteurs de découvrir des centaines d’espèces de poissons venus des littoraux français de métropole et d’outre mer.

Trois types de bassins nous ont particulièrement enthousiasmés. Les stars de cet aquarium sont incontestablement les requins que le visiteur découvre en traversant un grand tunnel. Il  s’immerge alors totalement sous la surface d’une cathédrale sous marine de plus de 9,60 mètres de hauteur et 33 mètres de longueur…S’y côtoient et cohabitent plus de 24 requins, dont quatre espèces présentées : les requins pointes noires, les requins gris, les requins nourrices (appelés aussi requin-dormeurs) et un requin zèbre (ou requin léopard). Même si il ne s’agit que des plus petites espèces de requins recensées je vous assure qu’à ce moment là vous bénissez les parois de verres qui vous séparent d’eux…

D’autres bassins plus apaisants mais non moins fascinants ont retenu pendant de longues minutes l’attention de ces dames. Dans ces eaux chaudes des dizaines de poissons multicolores et de formes incongrues se livrent sous nos yeux ébahis à de véritables ballets aquatiques. Ici la nature par sa richesse et son inventivité force vraiment le respect. Enfin, la visite s’achève devant un bassin appelé « le bassin caresses ». C’est un aboutissement dans le circuit de visite car après avoir beaucoup utilisé la vue, la mobilisation du toucher devient inévitable avec la possibilité de se pencher au dessus d’eau douce où d’énormes carpes attendent de se faire caresser les nageoires. Seules Madame Mandin et Thierry ont fait preuve de témérité et ont allègrement plongé leurs bras parmi ces demoiselles aux écailles très douces paraît-il.

Malheureusement une heure plus tard il est temps de regagner le parking, nous serions bien restés plus longtemps car tant de beauté, on ne s’en lasse pas.

IMG_2656 IMG_2655 IMG_2654 IMG_2653 IMG_2652 IMG_2651 IMG_2650 IMG_2649 IMG_2648 IMG_2647

Kévin