Dernieres Nouvelles

OULIPO

Depuis un mois, Marine a mis en place un atelier écriture environ une fois par semaine dans les salons du 70 Péri. Il s’agit d’un groupe littéraire qui s’inspire de  l’OULIPO.  Mais qu’est ce que c’est me direz vous ?

Et bien l’OULIPO ou si on développe l’acronyme OUvroir de LIttérature POtentielle  est un groupe d’écrivains fondé en France en 1960. Crée entre autre par les surréalistes Raymond Queneau et Georges Pérec ce groupe se réunissait pour le plaisir de travailler sur différentes possibilités d’écriture. L’OULIPO est une tentative d’exploration méthodique des potentialités de littérature et plus généralement de la langue. Unissant à l’origine écrivains et mathématiciens, poètes et logiciens, L’OULIPO vise à assembler et à réassembler les lettres et les mots à la manière des images recomposées, selon des contraintes nouvelles afin de produire des œuvres originales. Les règles se combinent, se déclinent et proposent ainsi un parcours au sein du langage en se jouant du son, des sens et des règles habituelles de la grammaire.

Les résidentes comme mesdames Ceoara, Delannoy, Guerin, Daudin, Henry ou encore Joulia ont été séduites par ce nouveau challenge, certains ont même dit après la première séance « Ca nous fait travailler la tête. Parfois ça n’a pas beaucoup de sens mais c’est ça qui est drôle »

TRI 006 [320x200]TRI 007 [320x200]

Ceci dit, voici en exclusivité un de leur texte dont la contrainte était d’écrire comme Georges Pérec dans son livre la disparition un texte sans utiliser la lettre « e ». Et bien franchement, c’est pas mal du tout !!

 « Anton Voyl n’arrivait pas à dormir. Il ouvrit la radio pour s’assoupir. Pourtant, il voyait toujours la nuit par un hublot du Yacht. Il avait trop chaud pour nourrir son chat, Mouni qui miaulait. Mouni courut voir plus loin si Anton Voyl dormait mais il vit un sous un tapis qui buvait son lait ! »